Césaire en héritage : une radicalité poétique et politique pour les luttes panafricaines du présent

A l’occasion du 9e anniversaire de la mort d’Aimé Césaire, Abdoulaye Gassama célèbre la beauté et la radicalité aussi bien poétique que politique de l’écrivain martiniquais. Contre des lectures cantonnant son œuvre magistrale à un passé figé pour en neutraliser la portée politique, l’auteur de cet article montre au contraire l’actualité de la pensée césairienne : néocolonialisme, paternalisme de l’extrême gauche et reconnexion entre l’Afrique et ses diasporas, sont autant de thèmes abordés de façon saisissante par ce « nègre fondamental » que nous n’avons pas fini de découvrir.

Lire la suite

Quel regard économique sur l’esclavage atlantique ?

Jonathan Baudoin nous présente quelques enjeux soulevés par les débats entre chercheurs sur les implications économiques de l’esclavage européen. La finalité politique est la suivante : ramener au cœur des analyses et des luttes afros une critique radicale du capitalisme, à savoir ce système économique qui, par un jeu d’actions réciproques, produit et est renforcé par le néocolonialisme qui nuit tant à nos peuples.

Lire la suite

Paroles de Guyanais #2 : Ludovic, 27 ans, militant autochtone

On continue avec notre série #ParolesDeGuyanais : cette fois c’est Ludovic, militant autochtone de Guyane, qui nous invite à comprendre, à la lumière du mouvement social actuel, les luttes des peuples natifs du territoire guyanais bien avant qu’il ait colonisé par les Européens. Texte salutaire qui nous rappelle qu’on ne peut pas décoloniser ce qu’il reste de l’empire colonial français sans aborder la question autochtone.

Lire la suite

Paroles de Guyanais #1 : Mathieu, 40 ans, Montravel (Guyane)

La revue Critique Panafricaine est allée à la rencontre de Guyanais, afrodescendants et autochtones. Vivant en Guyane ou en France, ils et elles nous livrent leurs analyses critiques, variées voire parfois divergentes, sur le mouvement social en cours. Ici, on commence avec une analyse de Mathieu qui s’interroge sur la finalité politique de ce mouvement porté par des acteurs aux objectifs parfois divergents, notamment en ce qui concerne le statut de la Guyane, toujours sous tutelle française.

Lire la suite

Impérialisme écologique (partie 1) : plantation, colonie, nature

La colonisation européenne a provoqué de graves crises écologiques en terres colonisées. Elle a aussi favorisé l’émergence d’une science géographique au service de la prétention européenne à « civiliser » aussi bien les peuples que les territoires : c’est à dire les faire entrer de force dans les logiques du capitalisme. La « nature » telle qu’on la pense aujourd’hui mérite donc à la fois d’être appréhendée comme un « champ de bataille » à sauver des griffes du néocolonialisme (protection des ressources, récupération des terres appropriées par les capitalistes, etc), et comme une catégorie de pensée à décoloniser. C’est là tout l’enjeu de la réflexion qu’Abdoulaye Gassama nous livre dans ce texte et ceux qui vont suivre.

Lire la suite

L’abolition de la prison : enjeu panafricain et décolonial (partie 1)

Pour Critique Panafricaine, Cases Rebelles livre une perspective afrocentrée sur la prison et sa nécessaire abolition. Dans ce premier volet, le collectif se penche sur le lien entre l’institution carcérale et l’histoire de l’esclavage dans les pays capitalistes. L’attention est portée en particulier sur ce moment précis : « la capture », depuis la violence de l’enlèvement des corps africains déportés et réduits en esclavage, jusqu’aux logiques néolibérales de l’incarcération de masse dans les pays occidentaux à l’époque contemporaine.

Lire la suite

Les racines d’Ebola

En rupture avec les hypothèses négrophobes ou fatalistes, Samar Al-Bulushi analyse les causes économiques de la propagation du virus Ebola en Afrique. En s’appuyant sur le travail du journaliste et militant panafricain Chernoh Bah, ce texte nous invite à faire le lien entre la longue exploitation du continent africain, le poids néfaste des des multinationales, et la vulnérabilité des populations face à ce virus.

Lire la suite